…un peu d’exception…


Au parlement européen, Bérénice Bejo lit la lettre de Wim Wenders : «Sacrifier les pions».

«Plutôt que d’abandonner l’exception culturelle, pourquoi les artistes n’accepteraient-ils pas des concessions ?», interroge-t-il. Comme «respirer une fois sur deux, mettre nos livres au feu, fermer nos musées, reconstruire le Mur de Berlin» etc.

Oui pourquoi ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s